Le  Groupe de recherche en Arts Visuels (associé au CERAP), dirigé par Eliane Chiron, Professeur à l'Université Paris I (UFR des Arts Plastiques et Sciences de l'Art).

Présente la collection L'œuvre en procès, réalisée sous la direction d'Eliane Chiron.
 
 
 
 
 
 
 
 

                                                                                                       
 
 

La main  en procès (Vol.4)                 L'incertain dans l'art (Vol. 3)              X, l'œuvre en procès ( Vol. 2)              X, l'œuvre en procès (Vol. 1)
 
 
 
 

Actualités                                Contacts










 
 

La main en procès dans les arts plastiques.
Paris, Publications de la Sorbonne, Centre d’études et de Recherches en Arts Plastiques, 2000
 


    Considérer aujourd'hui, la fonction de la main  dans le processus (ou procès) créateur. Revenir sur le procès fait  à la main dans les arts plastiques au cours du XXème siècle. Tel est le double enjeu de cet ouvrage. La main de l'artiste est-elle devenue une sorte d'appareil, semblable à celui du cameraman et du chirurgien, arrachant des fragments du réel dans lequel elle pénètre ? Comment penser ensemble le toucher par le contact et le toucher à distance ? A quelles mémoires singulières nous conduit encore la main ? Autant de mains croisées pour un impossible rassemblement du corps créateur.
 

Icleia Borsa Cattani, Eliane Chiron, Bernard Tessèdre, Bernard Paquet, Patricia Franca, Michel Sicard, Pierre-Damien Huygue, Miguel Egana, Maria-Amelia Bulhoes, Marie-Hélène Boisdur de Toffol, Katerina Thomadaki & Maria Klonaris, Claire Azéma, Karen O'Rourke, Claire Laherta, Sylviane Leprun, Laurence Leyrolles & Nathalie Peramaure.
 
 


retour sommaire










 
 
 
 


 

L’incertain dans l’art, l’œuvre en procès (Vol. III)
Paris, Publications de la Sorbonne, Centre d’études et de Recherches en Arts Plastiques, 1998
 

L’incertain est-il, dans l’art, le devenir inévitable défiant le certain, garant d’une prolifération créatrice, monstrueuse ?

Tel est l’enjeu de cet ouvrage, dont les auteurs interrogent la création comme vie de l’esprit et contre l’esprit, refus de toute synthèse apaisante, trajectoire piralée entre l’humain et l’inhumain. Est-ce un hasard si, au fil des textes, à mesure de l’œuvre brisée en de multiples centres, les arts plastiques croisent l’architecture, la poésie, le théâtre, le cinéma et la musique ?
L’incertain serait-il leur profondeur océanique ?
 
 

Icléia Borsa Cattani,  Eliane Chiron, Sylviane Leprun,  Stéphane Huchet,   René Passeron, Miguel Egana,  Edmond Nogacki,  Daniel Serceau,  Sylvie Gauthier,  Sophie Coiffier, Edson L A. De Sousa, Valérie Morignat, Jacquie Barral, Dominique Berthet, Jean-Paul Robine, Costin Mierianu, Elida Tessler, Francine Levy, Christine O’Louglin.
 
 

retour sommaire










 
 


 

L’œuvre en procès, croisement des arts. (Vol. II)
Paris, Publications de la Sorbonne, Centre d’études et de Recherches en Arts Plastiques, 1997
 
 


    Il est question, dans cet ouvrage, de la convergence des arts dans leur disjonction reciproque, où ce qui apparaît n’est pas leur spécificité mais leur inquiétante étrangeté, leur puissance d’accroissement tendant non pas vers l’infini mais vers l’indéfini.
La réfraction de chaque art hors de lui-même est une approche de l’art (au sens générique), en tant  qu’il se fraye entre les arts, leur conciliation provenant de l’indifférenciation de leur structure profonde. A travers une pluralité de points de vue, ce volume tente de cerner quelques points sensibles de cette structure.
L’emblême en est le khi grec, spirale sans début ni fin, qui se coupe et se divise elle-même en son milieu : promesse de toutes les transgressions …
 
 
 

Eliane Chiron, Anne Charbonneau, Gisèle Grammare, Jean-louis Leutrat, Francine Lévy, Suzanne Liandrat-Guigues, Nicolle Gueber Walsh et Serge Equilbey, Icleia Borsa Cattani et Edson Luiz André De Sousa, Scarlett Jésus, Jean-Yves Bosseur, Christian Globensky, Dominique Baqué, Marie Hélène de Toffol, Didier Montmasson, Robert Lutz et Massimo Magno
 
 

retour sommaire










 
 


 

L’œuvre en procès, croisements dans l’art. (Vol. I)
Paris, Publications de la Sorbonne, Centre d’études et de Recherches en Arts Plastiques, 1996
 


    X, capitale romaine ou graffito qui raye le papier : glyphe et graphe. Le premier trait de l’X se double aussitôt, d’un retrait : d’une biffure.
L’inconnaissable, l’innomable, l’immontrable hantent cet ouvrage sur l’X. L’œuvre se fait, niant ce qu’elle affirme, s’affirmant par ce qu’elle nie. Son existence est au prix d’une rencontre avec les monstres enigmatiques qui se tiennent  aux carrefours. On n’y  recontre que  soi, après avoir effacé toute trace… Qui s’efface en se présentant. Khi voit-on alors ? Et Khi se voit ?
Hybrides, altérités, métissages, interdits et signatures s’étoiles sur les sentiers de la création empruntés par les auteurs. Ce premier volume traite des croisements dans l’art, un second s’attachera aux croisements des arts. S’inscrivant dans les recherches de poïétique (Valéry) menées par E. Souriau et R. Passeron, le débat questionne les conduites créatrices, à partir de ce qui, seul, nous importe : l’obscur et le paradoxe.
 
 

Eliane Chiron, Gilbert Lascault, Edmond Couchot, Véronique Corme-Adnot, René Passeron, Miguel Egana, Diane Watteau, Sylvie Gautier, Marie-Hélène de Toffol, Colette Pounia, Geneviève Guetemme, Corine-Sylvia Congiu, Valentine Oncins, Sandrine Morsillo
 
 

retour sommaire










 
 


 

Actualités

Le groupe de recherche en Arts Visuels organise les samedi 8 et 15 décembre un colloque interdisciplinaire intitulé L'objet et son lieu. Qui donnera lieu à une publication en 2002.

En projet un ouvrage sur l'Abyssal.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 

Contacts

e-mail :crav.paris1@caramail.com
tel/fax : 01 45 54 06 80
162 rue Saint Charles
75015 Paris